Comparaison des méthodes de connectivité du dernier kilomètre

Comparaison des méthodes de connectivité du dernier kilomètre

En ce qui concerne la mise en réseau en 2022, les entreprises s’intéressent au dernier kilomètre. Mais quelles sont vos options de connectivité périphérique – et laquelle est la meilleure ?

Les options de connectivité, tout comme le reste d’Internet, sont en constante évolution. En ce qui concerne l’accès au dernier kilomètre, les options sont en constante évolution, et notamment pour les entreprises visant à trouver un équilibre entre valeur, flexibilité et risque.

D’ici à 2025, Gartner prévoit que 75 % des données générées par les entreprises seront créées et traitées en-dehors des centres de données traditionnels ou du cloud .

En d’autres termes, ces statistiques impliquent qu’une connectivité hautement performante et sécurisée des centres de données n’est plus suffisante pour les réseaux d’entreprise – l’exigence est désormais l’approche de bout en bout. Mais grâce aux nombreuses méthodes de connectivité du dernier kilomètre disponibles, quels facteurs pouvez-vous prendre en compte pour évaluer et choisir la meilleure ?

Vous trouverez ci-dessous notre comparaison des options de connectivité du dernier kilomètre pour découvrir laquelle offre la meilleure combinaison en matière de vitesse, de prix, de performances et de flexibilité.

Option 1 : Internet public

Définition : Connectivité filaire publique de qualité grand public ou de base comprenant un accès grand public, ainsi que des services publics de base dans le cloud. L’infrastructure physique peut comprendre du cuivre, des câbles coaxiaux, de la fibre ou une combinaison de ces éléments.

Les avantages : Facilité d’accès. Utile dans les situations de bande passante de base.

Les inconvénients : Fiabilité médiocre, absence d’accords de niveau de service, retards de mise en œuvre possibles et absence d’options de sécurité côté fournisseur.

La fréquence importante des problèmes de connectivité Internet…
force les entreprises à subir une connectivité défaillante sans responsabilité ni solution fournie autre que l’incontournable « Avez-vous essayé d’allumer, puis d’éteindre votre box ? »

Comme pour l’eau et l’électricité, le service d’Internet public est essentiel et souvent performant, jusqu’à la prochaine panne et indisponibilité. La facilité de connexion d’une TPE ou d’une entreprise individuelle via un réseau public ou commercial (généralement une entreprise télécom) peut être séduisante au premier abord. Mais malgré leur omniprésence, les connexions Internet publiques se révèlent souvent peu fiables et ne bénéficient pas des mêmes garanties strictes de disponibilité que les options de connectivité privées ou de niveau professionnel. Les problèmes de connectivité à l’Internet sont fréquents, qu’il s’agisse de perturbations météorologiques ou de goulets d’étranglement pendant les périodes de pointe ou de demande imprévue, ce qui force les entreprises à subir une connectivité défaillante sans responsabilité ni solution fournie autre que l’incontournable « Avez-vous essayé d’allumer, puis d’éteindre votre box ? »

Un autre problème lié à l’Internet public est le contrôle ; comme ses services sont conçus pour être utilisés par le grand public, on part du principe que les utilisateurs auront des besoins de consommation constants qui correspondent au profil d’un abonné résidentiel. Pour les entreprises, cependant, les exigences en matière de performances et de bande passante peuvent changer radicalement. Si l’entreprise lance un nouveau produit, se développe sur un nouveau marché ou anticipe un autre pic d’utilisation, une option de bande passante plus large est parfois nécessaire, en tenant compte des facteurs en amont et en aval. Mais l’Internet public n’offre généralement pas ce niveau de contrôle – et les nouveaux développements de l’entreprise peuvent rapidement se transformer en cauchemars qui ont un impact sur les résultats de votre entreprise.

L’Internet public est également l’option la moins sûre pour les entreprises qui n’ont pas une compréhension complète et actualisée des défis de sécurité posés par le simple fait de se « brancher »; de simples configurations de traduction d’adresses réseau (NAT) ne suffisent pas à vous protéger et vous sauver. Les attaques de rançongiciels et de logiciels malveillants représentent une préoccupation constante pour les internautes professionnels, car elles ont récemment explosé en raison de la guerre en Ukraine – un casse-tête pour les entreprises qui cherchent à protéger leurs activités.

Comment pouvez-vous protéger votre entreprise des problèmes de sécurité liés à l’Internet public ? En savoir plus ici.

Option 2 : FWA/LTE (4G, 5G)

Définition : L’accès sans fil fixe (FWA), ou LTE, est un moyen alternatif pour les fournisseurs d’accès à Internet de fournir aux petites entreprises et aux autoentrepreneurs la connectivité du dernier kilomètre. Dans le cas de la LTE ou des options de fournisseur de téléphonie mobile, ce dernier kilomètre pourrait même se déplacer….

Les avantages : Au fur et à mesure que la couverture des technologies sans fil s’étend, les options FWA et LTE devraient fournir aux ISP des alternatives plus rentables ou des voies de secours au mélange de cuivre, de coaxial et de fibre, en particulier dans les zones géographiques où il était généralement prohibitif pour les ISP de remettre en état les anciennes technologies ou de poser de nouveaux câbles.

Les inconvénients : À moins qu’il ne soit spécifiquement fourni sur un APN privé ou fermé, le système LTE s’accompagne des mêmes problèmes que l’Internet public : Fiabilité, contrôle et sécurité médiocres. Les surcharges de données sont également courantes, et même les forfaits sans compteur d’autrefois font place à des options plus complexes qui peuvent dissimuler les coûts jusqu’à ce qu’il soit trop tard.

L’accès sans fil fixe est généralement conçu pour desservir un grand nombre d’abonnés qui utilisent des antennes externes dédiées, spécifiquement du matériel à fréquence/bande contrôlée, afin d’éliminer les couches d’incertitude et de chaos qui peuvent se produire dans les réseaux de téléphonie mobile pressés dans le service pour les besoins de l’Internet ou du transfert de données. C’est à la fois positif… et négatif. À l’instar de l’Internet public, le FWA offre aux entreprises une connectivité facile, de type « plug and play », ce qui est pratique si vous devez vous adapter à l’évolution des protocoles de présence au bureau et si votre personnel évolue entre le travail sur site et le télétravail.

Mais l’inconvénient est que le FWA s’accompagne de tous les problèmes de l’Internet de base et, dans de nombreux cas, d’une bande passante totale disponible ou d’un plafond mensuel de données inférieur. Et si votre entreprise se trouve en zone rurale, les problèmes de connectivité du dernier kilomètre peuvent être encore plus fréquents. Les entreprises doivent également se méfier de la qualité du service ; les fournisseurs reposent généralement leurs niveaux de service sur les besoins des consommateurs, ce qui peut être problématique si votre entreprise exige une disponibilité constante de la bande passante en amont ou en aval. Ce choix peut être plus fiable à certains égards que les options de fibre physique du point de vue des perturbations physiques, mais il est plus sensible aux problèmes dans l’environnement radiofréquence, qui peuvent nécessiter des compétences ou des équipements spécifiques pour les identifier et y remédier.

Donner la priorité à la réduction des coûts pour votre entreprise ? Voici trois manières de disposer d’un réseau le plus économique possible.

Option 3 : Services de fibre optique noire (privée) et de longueur d’onde

Définition : Le terme « Dark fiber » (ou fibre noire) fait référence aux câbles en fibre optique déjà posés mais pas encore utilisés. Les services de longueur d’onde font référence à l’éclairage d’une « couleur » spécifique d’un réseau fibre dédié à un client unique.

Les avantages : En exploitant les câbles à fibres optiques dormants ou les longueurs d’onde inutilisées, les grandes entreprises peuvent augmenter la largeur de bande disponible pour les applications réseau, bien au-delà des capacités et des possibilités offertes par les technologies filaires existantes, occupées par les fournisseurs.

Les inconvénients : Le déploiement et l’exploitation de ces réseaux lumineux peuvent être coûteux et leur mise en œuvre et leur maintenance nécessitent des équipements adaptés et du personnel formé et qualifié.

Alors que la fibre privée peut être utilisée pour véhiculer l’Internet de base, elle en augmente également les capacités – elle offre une plus grande fiabilité, un contrôle plus étroit et de plus grandes options pour mettre en œuvre la sécurité en couches. L’utilisation de la « Dark Fiber » (fibre noire) vous donne un accès privé, mais pas une facilité d’accès. Que vous aménagiez votre propre réseau ou que vous louiez celui d’un tiers, l’utilisation de la fibre optique exige un engagement sérieux et, dans certains cas, des licences ou des accords réglementaires spécifiques.

La gestion de votre propre réseau « Dark Fiber » ou de longueurs d’onde implique également que vous deveniez votre propre fournisseur, ce qui peut se révéler coûteux et chronophage, car votre infrastructure devra être surveillée en permanence. Et si vous optez pour la location, votre entreprise risque à nouveau d’être confrontée à de nombreux problèmes liés aux fournisseurs commerciaux – manque de disponibilité dans certaines régions et demandes d’assistance exagérées, pour n’en citer que quelques-uns.

En ce qui concerne la connectivité du dernier kilomètre, la fibre optique est utile pour un petit groupe d’entreprises ayant besoin d’un réseau optique dédié. Le cœur de l’élément de réseau étant passif (en verre), il peut être mis à niveau en remplaçant les composants qui permettent d’allumer la « Dark fiber » (fibre noire) – les éléments actifs uniquement. Par exemple, si vous avez besoin d’interconnexions de grande capacité entre plusieurs sites et centres de données pour la réplication en temps réel et les transferts de données volumineux, et si vous voulez un contrôle total sur votre infrastructure, la fibre optique est la solution idéale.

Les applications nécessitant un débit de 10 Gbits/s, une latence inférieure à zéro et un routage spécifique constituent un point de référence minimum pour envisager cette option. Il est également intéressant de noter que le passage à 100 Gbits/s, par exemple, ne nécessiterait pas une nouvelle pose de fibre ; il suffirait de mettre à niveau les émetteurs-récepteurs et les amplificateurs qui peuvent être utilisés à chaque extrémité ou sur de plus longues distances. Sinon, la puissance (et le coût) est tout simplement trop élevée pour que la plupart des entreprises puissent la justifier.

Option 4 : SD-WAN

Définition : Un réseau étendu virtuel défini par logiciel (SD-WAN) qui permet aux entreprises d’exploiter n’importe quelle combinaison de services de transport – y compris les services LTE et les services Internet haut débit de base – pour connecter en toute sécurité les utilisateurs aux applications essentielles, où qu’ils se trouvent.

Les avantages : Dirige de manière sûre et intelligente le trafic sur le réseau étendu d’un client, depuis la périphérie jusqu’aux fournisseurs SaaS et IaaS de confiance. Il est possible de définir des chemins ou des combinaisons de chemins à travers des options de connectivité publiques et privées, automatiquement en fonction de facteurs tels que la latence, la gigue ou les chemins de routage optimaux vers des services spécifiques – même si ceux-ci changent en temps réel en raison de la charge ou des pannes.

Les inconvénients : Toutes les solutions ne présentent pas les mêmes avantages ; évaluez les fournisseurs de nouvelle génération qui permettent de réaliser des gains d’efficacité, grâce à une gestion plus intelligente de la charge de travail et à des fonctions de sécurité.

Contrairement aux autres options que nous avons mentionnées, le SD-WAN permet aux entreprises de prendre un contrôle plus direct de leur réseau du dernier kilomètre et offre un plus grand degré de flexibilité. Ainsi, les clients peuvent diriger le trafic de manière sûre et intelligente vers des fournisseurs de confiance pour réduire les coûts, diminuer le nombre de sauts, assurer la sécurité de bout en bout et améliorer les performances du réseau. Cependant, tous les fournisseurs ne se valent pas. Recherchez et choisissez un fournisseur de confiance ayant une grande part de marché et des fonctionnalités SD-WAN actualisées pour éviter les goulets d’étranglement ou les problèmes de gestion du réseau.

Pour les entreprises qui souhaitent une connectivité SD-WAN optimisée jusqu’au dernier kilomètre, Megaport Virtual Edge (MVE) offre une connectivité de succursale à cloud surpuissante via un réseau privé défini par logiciel (SDN). Grâce à MVE les entreprises peuvent déployer des passerelles SD-WAN, des routeurs virtuels et des passerelles de transit intégrées en quelques minutes, et non en plusieurs mois, et sont intégrées aux principaux fournisseurs SD-WAN du secteur.

Le verdict

De par ses performances médiocres, ses problèmes de sécurité et son manque de contrôle, l’Internet public ou de base est un excellent choix de secours, mais il n’est jamais suggéré comme option principale ou unique. Le FWA ou le LTE se présente comme l’alternative idéale, mais il est généralement traité et acheminé sur les mêmes équipements et chemins que l’Internet de base. Les services « Dark Fiber » (fibre noire) ou de longueur d’onde peuvent répondre à certains cas d’utilisation, mais peuvent être un choix très coûteux à court et à long terme.

De plus en plus, dans la majorité des cas d’utilisation, le SD-WAN mérite d’être pris en considération. Et avec un SD-WAN amélioré par MVE, fourni par l’un des partenaires d’intégration de Megaport, vous disposerez d’une option performante et personnalisable que vous pourrez adapter à la croissance de votre entreprise.

En savoir plus sur MVE ici.

 

Articles associés

Aruba EdgeConnect SD-WAN désormais disponible sur Megaport Virtual Edge

Aruba EdgeConnect SD-WAN désormais disponible sur Megaport Virtual Edge

Leader reconnu dans le domaine du SD-WAN, Aruba Networks est le quatrième plus grand partenaire d’intégration SD-WAN pour Megaport Virtual Edge.

Lire la suite
Hubs cloud ou SDCI : quelle est la meilleure méthode de connectivité privée ?

Hubs cloud ou SDCI : quelle est la meilleure méthode de connectivité privée ?

Les hubs cloud et le Software-Defined Cloud Interconnect (SDCI) sont deux méthodes populaires de connectivité privée.

Lire la suite
Vos données cloud sont-elles en sécurité ? Trois questions à vous poser

Vos données cloud sont-elles en sécurité ? Trois questions à vous poser

Nous examinons plusieurs moyens clés de protéger la ressource la plus précieuse de votre entreprise.

Lire la suite