Comment DXC Technology utilise Megaport pour connecter les centres de données australiens de DXC au cloud

Comment DXC Technology utilise Megaport pour connecter les centres de données australiens de DXC au cloud

Découvrez comment DXC Technology garantit à ses clients une flexibilité accrue, une baisse des coûts et une meilleure fiabilité avec le réseau en tant que service (NaaS) de Megaport.

Dans le paysage mondial de 2021 dominé par le cloud, la capacité à se connecter depuis presque n’importe où est devenue essentielle à la survie des entreprises. Alors que les fonctions cloud natives s’intègrent de plus en plus dans le cœur de métier, les entreprises se tournent vers les services informatiques ou les intégrateurs de pile complète pour les aider à migrer et à gérer leur pile technique cloud. Mais si vous vous trouvez dans un pays comme l’Australie, avec une infrastructure réseau limitée et dispersée sur le plan géographique, comment les intégrateurs peuvent-ils assurer une connectivité cloud fiable pour ces applications ?

À propos de DXC Technology

DXC Technology (NYSE : DXC) aide les entreprises mondiales à exécuter leurs systèmes et opérations critiques tout en modernisant le service informatique, en optimisant les architectures de données et en assurant la sécurité et l’évolutivité sur les clouds publics, privés et hybrides. Les plus grands groupes et organismes du secteur public au monde font confiance à DXC pour déployer des services sur toute la pile technologique de l’entreprise, afin d’atteindre des niveaux inédits de performance, de compétitivité et d’expérience client.

Le défi de DXC Technology

Les solutions de centre de données mondiales de DXC Technology permettent à plus de 800 clients de cloud géré de moderniser leurs stratégies de migration cloud. Mais en Australie, l’entreprise a été confrontée à des défis uniques pour gérer les données de ses clients de manière rapide et fiable.

« En Australie, d’un point de vue géographique, il est très difficile d’assurer le fonctionnement des télécommunications », affirme Luke Goode, Haut responsable de la distribution commerciale. « Le délai de provisionnement est considérable, ce qui signifie que les délais des opérateurs télécom ne permettent pas de répondre à des demandes flexibles, comme celles des entreprises et de nos clients. Les opérateurs télécom traditionnels en Australie manquent d’agilité et de rentabilité, et ils ne nous donnent pas la flexibilité requise pour satisfaire aux demandes actuelles de nos clients. »

John Crampton, Responsable de la gamme de services cloud ITO – ANZ chez DXC, ajoute que les standards maintenus par DXC pour ses clients ne correspondent pas à ceux définis par les opérateurs télécom traditionnels en Australie.

« De manière générale, en Australie, le provisionnement peut supposer un délai allant jusqu’à trois mois pour établir la connectivité avec un opérateur réseau, ce qui est totalement inacceptable pour le cloud – surtout lorsque l’objectif final est d’aider nos clients à accéder au cloud », poursuit J. Crampton. « Nous devons être beaucoup plus rapides que ça. »

La solution

Afin d’améliorer la flexibilité, la latence et la fiabilité de ses offres de services en Australie, DXC Technology a introduit Megaport afin de fournir le NaaS dans deux de ses centres de données australiens – un situé à Sydney et l’autre à Melbourne. En connectant Megaport à ces emplacements, l’entreprise a pu utiliser le SDN de Megaport pour accélérer le parcours des données de ses clients et atteindre le standard élevé qu’elle s’est fixé.

« Megaport nous a permis de nous distinguer sur le marché », ajoute L. Goode. « Si les centres de données fournissent d’excellents services, ils nous semblent souvent hors d’atteinte. Mais Megaport nous a fourni une passerelle vers le cloud pour nos clients. »

Les avantages

Depuis que l’entreprise DXC a commencé à utiliser Megaport à Sydney et à Melbourne, elle a donné un coup d’accélérateur à son processus de migration et de gestion des applications. En connectant ses clients à des fournisseurs de services cloud tels que AWS, Microsoft Azure et Google Cloud via le SDN de Megaport, elle peut augmenter ou diminuer les besoins de bande passante à la demande, sans avoir à se lier par des contrats onéreux ou à retarder les charges de travail des clients lors des pics de demande.

« L’avantage clé que nous a offert Megaport, c’est la flexibilité », déclare J. Crampton. « Auparavant, nous devions provisionner une connectivité réseau statique à hauteur de plusieurs gigabits. Désormais, nous pouvons l’augmenter ou la diminuer en quelques minutes, garantissant ainsi presque zéro délai à nos clients. Le concept d’augmentation ou de réduction des capacités de connexion a renforcé non seulement notre flexibilité, mais également la résilience de nos données. »

De plus, comme les clients ne consomment que ce dont ils ont besoin, ils paient uniquement ce dont ils ont besoin – ce qui leur évite de gaspiller des données ou de l’argent.

« Notre capacité à augmenter la bande passante à la demande, même si ce n’est que pour la durée de migration des charges de travail, est un moyen extrêmement rentable de provisionner les services cloud – pour nous comme pour nos clients », ajoute J. Crampton.

“Si les centres de données fournissent d’excellents services, ils nous semblent souvent hors d’atteinte. Mais Megaport nous a fourni une passerelle vers le cloud pour nos clients.”

Luke Goode, Haut responsable de la distribution commerciale chez DXC Technology

L. Goode ajoute qu’il se réjouit également de réduire les frais de sortie avec le SDN évolutif à faible latence de Megaport.

« Nous constatons que de plus en plus de clients utilisent le cloud pour des plateformes de données et d’analyse et pour créer des plateformes de test rapide », explique L. Goode. « Tout le monde voit le prix standard de ces services cloud, mais les coûts de la couche de transport sont souvent dissimulés. Au fur et à mesure que les données augmentent, ces coûts de la couche de transport commencent à entamer les avantages économiques de la migration vers le cloud. Avoir une connectivité contrôlée via un fournisseur comme Megaport permet réellement de minimiser et de plafonner ces coûts. »

Perspectives

« Nous cherchons à développer notre capacité réseau dans la région Australie, surtout au vu de l’évolution du paysage réseau depuis le début de la pandémie de COVID-19 », poursuit J. Crampton.

« Nous voyons à quel point il est important de pouvoir se connecter à la périphérie pour des solutions comme l’IdO (Internet des Objets), et nous comptons de nombreux clients avec des infrastructures distribuées à grande échelle qui ont besoin de faire cela de manière rapide et rentable.

« C’est également pour nous l’occasion de présenter nos services sur le marché. Nous avons même l’opportunité de pouvoir présenter certains de nos services sur la Megaport Marketplace – les possibilités sont immenses », conclut J. Crampton.

Avec l’adoption croissante du cloud en Australie et dans le monde entier, le partenariat entre DXC Technology et Megaport ne pouvait pas tomber mieux.

Articles associés

Explication de la tarification Microsoft Azure ExpressRoute

Explication de la tarification Microsoft Azure ExpressRoute

La multitude de variables à prendre en compte dans la tarification Microsoft Azure ExpressRoute peut donner le vertige, mais nous sommes là pour vous aider à vous y retrouver.

Lire la suite
SD-WAN et MPLS : évaluer les points communs, les différences et les avantages

SD-WAN et MPLS : évaluer les points communs, les différences et les avantages

Nous exposons les différences entre ces deux modèles de réseau, présentons leurs avantages respectifs et vous montrons pourquoi vous n’avez pas à choisir seulement l’un d’entre eux.

Lire la suite
L’essor de l’approche « né dans le cloud »

L’essor de l’approche « né dans le cloud »

Avec la croissance de la popularité des structures d’entreprise « travailler depuis n’importe où », de nombreuses entreprises ont effectué une migration complète vers le cloud.

Lire la suite